Obstétrique

COVID 19 et grossesse

COVID 19 et grossesse 150 150 SFMP

Cette revue de la littérature fait le point sur nos connaissances sur l’infection à COVID 19 au cours de la grossesse. Elle rappelle que les 1ers signes tels que rhinorrhée et dyspnée sont souvent présents en fin de grossesse normale. La plupart des cas rapportés concernent le 3e trimetre de la grossesse. Le signe le plus fréquent est la fièvre. Parmi les complications, on relèvera un taux d’accouchement prématuré de 43%. Le virus ne semble pas être transmis des mères infectées au fœtus, mais il est vrai qu’ils s’agissait de femmes infectées au 3e trimestre et non au 1er ou 2e trimestre. Chez le nouveau-né infecté après la naissance, l’infection à COVID 19 est responsable d’une infection respiratoire peu sévère. Il n’y a pas de traitement spécifique chez une mère infectée.

lire plus

Mise au point sur les techniques et complications des interruptions volontaires de grossesse

Mise au point sur les techniques et complications des interruptions volontaires de grossesse 800 600 SFMP

De plus en plus de pays ou états réduisent les autorisations à réaliser des interruptions volontaires de grossesse…

lire plus

Le cerclage abdominal est plus efficace qu’un cerclage vaginal après un 1er échec de cerclage.

Le cerclage abdominal est plus efficace qu’un cerclage vaginal après un 1er échec de cerclage. 150 150 SFMP

Voici une étude randomisée anglaise comparant différents types de cerclage chez des patientes ayant déjà subi un échec de cerclage pour FC tardive ou accouchement prématuré. Le cerclage par voie abdominal (CVA) était significativement associé à moins d’accouchement prématuré (< 32 SA) que les cerclages haut (CVH) ou classiques (CVC) réalisés par voie vaginale (8%, 38% et 33% ; p=0,02 si on compare CVA et CVC). Le cerclage abdominal était aussi associé à moins de FC tardive (3% versus 21%; p=0,02).

lire plus

Vaccination et périnatalité

Vaccination et périnatalité 800 600 SFMP

Le réseau périnatal Naître en Alsace a organisé une table ronde en novembre dernier sur le thème Vaccination et périnatalité.

lire plus

Un mauvais suivi prénatal a des conséquences

Un mauvais suivi prénatal a des conséquences 800 600 SFMP

L’étude française PreCARE montre qu’un nombre insuffisant de consultations ou d’échographies prénatales est associé à une plus forte morbidité périnatale et maternelle

lire plus